 ترجمات أدبية

L’Algérie est enfin libre

Cette chanson est dédié

Aux gangs de

bandits qui ont

Gouverné l’Algérie

Depuis des décennies et décennies

Mille et mille mercis

Le peuple vous dit

Par ce que vous avez

Volé mes rêves et ma vie

Et vous avez détruit mon pays

Et ma patrie bien aimée

Les tribunaux et serkadji

Vous attendent ou vous allez

Ô gangs de bandits merci

Pour tout ce que vous avez fait

Et pour cela

Le peuple vous dit

Que vous êtes le grand Satan

Et les démons

Dans des visages d’êtres humains

Vous n’avez jamais été pour nous

Notre sauveur

Ou notre Jésus ou notre messie

Ni notre messager

Ni notre Dieu créateur

Ni le fils de Jupiter

Ni un nombre de leur famille

Mais vous êtes les new colons

Qui règnent dans ma patrie

Depuis une longue nuit

Et vous êtes les sorciers

Qui ont détruit mon pays

Bien aimée : hélas

Tout le pays est ruiné

Ni santé ni industrie

Ni tourisme ni loisirs

Ni joie ni sourire

Car tout ce qui est beau

Dans mon pays

Vous l’avez enterré

Et vous avez brûlé tout espoir

Dans notre vie

Et si vous pouviez

Vous nous priver

De toute gouttes de pluie

Ô gangs de bandits

Nous n'avons jamais imaginé

Que notre brave peuple

Un jour comme les souris

Cherche leur nourriture

Et leur habits

Dans les déchets

Ô gangs de bandits

Tôt ou tard , vous serez jugés

Pour tous les crimes

Que vous avez commis

*

Ô gangs de bandits

Vous avez semé la haine

Jusqu'à la folie

Entre arabe et Shaoui

Entre Kabyle et Niyli

Entre et mozabite et targui

Et pour cela , vous êtes

Des démons Maudits

Et vous avez oublié

Que nous sommes tous frères

Notre mère est l'Algérie

Ô gangs de bandits

Tout le peule est soulagé

Quand vous êtes partis

Parce que vous avez

Volé nos rêves et notre vie

Ô gangs de bandits

Qui a kidnappé ma patrie

Avant que mon brave peuple

Soit levé tels que les anges

Qui sont des cieux descendus

Et t'a dit : sarkadji

Attend les sales harkis

Et à dieu les voyages organisés

Vers paris ou vers les Champs-Élysées

Et adieu les luxueux Chalutiers

Et les jets privés

Et soyez le bienvenu

Dans les cellules de Serkadji

Après vous le soleil

Sera levé sur les plaines

De notre sacré pays

Et les fleures du Printemps

Vont bientôt fleurir

Dans chaque coin

De notre paradis

Bien aimé

Ô gangs de bandits

Vous avez brûlé notre belle patrie

Depuis que vous êtes venez

Notre glorieux peuple est devenu

Un peuple colonisé

Et a l’enfer vous allez exceller

Et toute sa vie était perdue

Et a la misère il était attaché

Ô gangs de bandits

Tout le peuple est fou de joie

Quand vous êtes partir

Ô gangs de bandits

Aujourd’hui

Ni peste et choléra

Ni cancer ni gangrène

Dans notre pays

*

Ô gangs de bandits

Vous payez le prix

De tous les crimes commis

Comme toute voleur et malfaiteur

Et après vous l’espoir

Pousse dans nos cœurs

Comme des éclaires de lumière

Comme des fleures dans les cœurs

De nos fils ٫ pères et mères

dans nos praires ٫ dans notre forêt

dans nos jours

Comme dans notre nuit

Dans le grand sud

Comme dans l'Aurès et la Kabylie

Dans tout les coins

De notre pays sacré

Et bien aimée l’Algérie

Ô gangs de bandits

Enfin nos martyres ٫

Larbi Ben M'hidi

Et  Hassiba Ben Bouali

Dorment en paix et tranquillité

Dans le paradis

Ô gangs de bandits

Notre glorieux peuple

Est heureux de cette épopée

Comme un mari qui goûte sa

Premier baiser

comme une gamine qui touche

La première fois sa poupée

Comme un gamin qui court

Dans un champ de fleurs

A perte de vue

Ô notre peuple bien aimée

Merci et merci

Mille et mille fois

Pour cette révolution bénie

Qui nous ont affranchis

De toutes épidémies

Et voila après leur longue nuit

Le cauchemar est fini

Car aujourd’hui

Je suis un citoyen

Et non un sujet

Pour ce gangs de bandits

*

Ô gangs de bandits

Qu'avez-vous fait ?

La misère parade

Dans toutes les rues

De mon pays

Car les terres sont brulées

Et les usines sont détruites

Et vendues á nos ennemis

L’éducation est brisée

La jeunesse est devenue

Comme des mépris

Elle a perdu tout espoir

A une meilleure vie

Dans notre Algérie

Cette Algérie est devenue

Un paradis pour

Ce gangs de bandits

Prenez vos bagages

Et quitté notre patrie

Car votre langage nous dit

Que vous êtes des étrangers

Que vous êtes un enfant

Ingrat dans notre mère l’Algérie

L’Algérie mon amour

Depuis le jour ou je suis né

Et je chante leur amour

Devant toutes portes et fenêtres

Dans tous les théâtres

Et des galeries

Et tant que je serre

Les mains avec mes amis

Le temps d’un déjeuner

Avec ma famille

Ô gangs de bandits

Vous étiez une épine dans

Nos cœur qui a été chassée

Qui a été expulsé

Vous êtes le mal et le passé

Et nous nous sommes

Le brillant demain dans ce pays

*

Enfin merci mon peuple

Parce que vous avez

Libéré notre patrie

Et le soleil sera levé

Pour l'éternité

Et ma patrie sera

Un champ de bien

Et des grains de blés

Qui poussent dans

Les plaines de ma patrie

A perte de vue

Aujourd’hui les lumières

De la liberté va dégager

Les ombres qui ont régné

Dans mon pays

Depuis des années

Aujourd’hui ni despotes

Ni tyrannie

Ni dinosaures

Ni gangs de bandits

Aujourd’hui mes amis

Mes copains et mon peuple

Bien-aimés

Je suis heureux

De ce qui s’est passé

Car dans toutes les placettes ٫

Dans tous les boulevards ٫

Et les rues

Le peules comme

Un vol de gitans gazouille

Comme un violon qui chante

Des rimes de la liberté

Et comment ce gangs de bandits

A imaginais qu'elle allait écraser

Et qu’ elle allait enterrer ce grand peule

Enfant de Djamila et de Ben M'hid

Ô gangs de bandits

Attendez et attendez

Si notre génération est épuisé

Le flambeau et la relève

Seront levés par une autre génération

Et la marche sera terminée

*

Ô gangs de bandits !

Vous avez volé le lait

De mon bébé

Vous avez volé le sourire

Et le bonheur de nos familles

Vous avez volé les rêves

Des braves jeunes

Et des belles jeunes filles

Et vous avez opprimé les vieux

Et les personnes âgées

C’est pour cela

Que le peuple vous a dit

Que vous êtes sale et mauvais

Partez loin d'ici

Prenez vos valises

Et vos voles est dégagez

l’Algérie après vous va rajeunir

Et les fleurs du Printemps

Pousseront dans tout les coins

De mon pays

Ô gangs de bandits

Aujourd’hui notre peuple

Est fou de joie

Car tout les diables et les démons

Sont partis loin de chez nous

Et à jamais

Oh quelle fierté !

Car toutes les bêtes

Qui sucent leur sang

Sont partis loin d'ici

Pour que notre patrie

Embrasse le salut jusqu'au

Jour du jugement dernier

*

Mes compatriotes

Disent à celui qui dit

Qu’ il n'est pas algérien

Nous nous sommes des algériens

Et nous sommes fiers d'être algériens

S'il vous plaît ٫ laissez-nous

Et partez loin d’ici

Quittez notre berceau

Quittez notre Bâteau

Quittez notre ruisseau

Quittez Notre mer notre demeure

Et tout ce qui est à nous

Parce que tout ce qui est

Sous nos cieux

Vous jettera avec des pierres

Et des cailloux

Car vous êtes un fardeau

Sur nos dos

Et nous n'avons

Pour vous que

Des gifles et des Coups

Et en enfer

gangs de bandits

Éloignez vous loin de chez nous

Notre patrie après vous

L’essor et le progrès et la dignité

Vont les embrasser

Ô voleurs et mal élevés

Comme toute gangs de bandits

Vous et votre famille

Occupent les palais

Et le peuple dort dans des courbés

Vous et votre famille

Embrassez une vie dorée

Et nous les misérables

Dans l’enfer de la pauvreté exilés

Vous croyez que vous êtes

Parmi nous une classe élue

Et nous votre esclaves non affranchi ?

Ô gangs de bandits

Le brave peuple s'est révolté

Et l’Algérie est libérée

Ô gangs de bandits

Vous êtes le mal incarné

Vous êtes l’horreur

Qui règne sou le ciel de mon pays

Depuis des décennies

Vous êtes les égorgeurs qui a commis

Des génocides dans ce pays

Et vous êtes les créateurs de tous

Les malheurs qui ont régné

Dans notre pays

Ô gangs de bandits

Nous nous somme plus

Ni les intouchables

Ni les mauvis

Et vous n’êtes plus les nobles

Dans ce pays

Et votre sang n'est pas bleu

Et il ne l’a jamais été

Et par votre carrière

je ne suis pas ébloui

Car vous n’êtes qu’un

gangs de bandits mal élevée

C’est pour cela que

Le peuple vous a dit

Dégagez ، dégagez

Vous et votre clan et parti

Loin d’ici

*

Depuis 62 vous n'avez rien fait

Que des mensonges

Et un système corrompu

Et vous n'êtes pas celui qui possède

Les clés du paradis

Pour que vous me

Donnez des promesses

Qui dise que ma vie sera dorée

C’est pour cela je vous dit

Dégagez ، dégagez jour et nuit

Et nous ne serons jamais des amis

Car vous avez brisé mon peuple

Et ma patrie

Comme s'ils étaient vos ennemis

Prenez vos valises

Et partez

Loin d’ici

Le peule tôt ou Tard

Vous oubliera

Comme si vous n'avez jamais existé

Et comme les épines

qui nous ont piqués

Et comme tous les traîtres

Qui ont trahi cette patrie

La plaie guérira un jour

Nous oublierons le mauvais passé

Ô voleurs et gangs de bandits

La partie est fini car mon

Brave peuple s'est révolté

Et l’Algérie est libérée

Allez et partez

Loin d’ici

le pardon ne plus demander

On vous dira

Nous Les oublierons jamais

Vos crimes commis

Contre notre mère  patrie

Enfin on dit

"  Allah yahfud bladi "

Que Dieu bénisse l'Algérie

And god bless Algeria

E Dios bendiga a Argelia

E Dios bendiga a Argelia

 

بن مهيدي / الطارف

 

المشاركون في هذه المحادثة

تعليقات (2)

This comment was minimized by the moderator on the site

salut mon grand poete
un tres joli morceaux de poesie
je te serre la main bient fort
de la part d'un poete du pays voisin
amicalement

This comment was minimized by the moderator on the site

Cher Monsieur, Merci pour le commentaire dont je suis très fier Surtout qu'il est venu d'un poète comme vous
et d'une personne du Maroc qui a une place spéciale dans mon coeur
Merci beaucoup cher monsieur

لا توجد تعليقات على هذه المقالة حالياً.

شارك بتعليقك

0 Characters
المرفقات (0 / 3)
Share Your Location

الآراء الواردة في المقال لا تمثل رأي صحيفة المثقف بالضرورة، ويتحمل الكاتب جميع التبعات القانونية المترتبة عليها.

العدد: 4624 المصادف: 2019-05-04 10:50:50